Coulage du mortier
3 octobre, 2009, 20:52
Classé dans : Mortier

Après avoir fait quelques jours de bénévolat au moment du coulage du mortier l’été 2008, je me suis rendu compte que cette étape était longue, physique et très gourmande en main d’oeuvre lorsqu’elle est réalisée à la bétonnière fixe et aux sceaux. Un autre inconvénient est que le temps d’aller de la bétonière jusqu’au coffrage, le mélange a tendance à se stratifier (sable au fond et eau+sciure dessus), il faut donc remuer le mélange avant de le vider sous penne d’avoir, à la fin du sceau, un bloc de sable qui tombe d’un coup et se bloque au milieu du coffrage.

La solution trouvée est une machine à projeter utilisée par les façadiers.

Voici la zone de préparation du mortier,

Poste de préparation du mortier 

avec dans le sac blanc : la sciure tamisée pour ne pas endommager la pompe de la machine(sciure stockée sous un chêne), à droite : le sable 0/4, en haut : le ciment et la chaux NHL5.

Le tout est dosé au sceau car plus précis et rapide qu’à la pelle. Le tuyau d’eau du réseau est connecté à un compteur et robinet sur la machine.

La préparation de 110 litres de mortier se fait en 2 à 3 minutes par une personne.

Le mélange est ensuite vidé dans la trémies de la machine où une vis sans fin le maintient homogène, puis il est envoyé à la demande par un tuyau dans le coffrage.

p1020717b.jpg

 p1020718b.jpgp1020722b.jpgsl370302.jpg

La pompe est commandée par l’air comprimé, se qui permet de faire le coulage à 2 personne : une qui tient le tuyau de mortier et le répartit dans le coffrage et une qui commande la machine et vibre à l’aide d’un maillet.

Avec cette méthode, le coulage d’une hauteur de botte de paille sur tout le tour de la maison soit 90 mètres de long (intérieur+extérieur), se fait en un après-midi à 3 ou 4 personnes (2à4h de coulage et 1h de lavage)

Le résultat : rangée 1 coulée le 03/10

p1020555b.jpg

Rangée 4 coulée le 14/10

p1020585b.jpg


9 commentaires
Laisser un commentaire

  1. Couillier

    Bonjour,

    Membre d’Approche Paille, nous avons pris connaissance de ton blog sur leur site.
    Permis de construire une maison en GREB obtenu, nous cherchons à améliorer la phase de coulage du mortier.
    Ta solution nous paraît très intéressante.
    Quelle est ton adresse courriel afin que nous puissions, si tu en es d’accord, échanger sur le sujet (nous n’avons pas trouvé ces coordonnées sur ton blog)?

    Merci pour ton retour et bon courage pour la suite de ton chantier.

    Greblement

    Christian

  2. Mickael

    Je m’intéresse à la construction d’une maison selon la technique GREB modifiée, j’envisage l’augmentation de l’épaisseur des montants intérieurs à 8 pour ajouter de l’inertie au batiment, améliorer les règles de perspirance (normalement 5 pour 1) et éventuellement passer des tuyaux d’eau chaude solaire pour faire des parois rayonnantes (avec treillis métallique à mi-épaisseur ?). Dans ce cadre, le coulage qui est déjà un des points les plus fastidieux en technique GREB, sera encore plus long, je cherche donc à le faciliter. La question, la machine de façadier coute une petite fortune, comment vous y êtes vous pris (location à la journée ou achat d’occasion)? Peut-on imaginer couler deux hauteurs de bottes à la fois? 2 personnes sur le chantier suffisent-elles ?
    Cordialement
    Mickael

  3. Mossieur E :)

    vachement sympa de partager tes connaissances

    bon courage pour la suite

    R.

  4. sebastien

    Bonjour, autoconstructeur greb en ardeche et menbre d’approche paille, je viens de voir la description du coulage pour votre maison. J’ai quelques questions à vous poser, si cela ne vous embête pas, concernant votre machine à crépir. Je n’ai pas voulu vous laisser un message sur le forum pour ne pas « polluer » ce sujet.
    Pourriez vous me donner votre adresse mail afin que je vous écrire?

    Merci par avance.

    Salutations

    Sébastien

  5. Benjamin

    Bonjour,
    Votre information sur le coulage du greb avec une machine acrepir estvraiment excellent. C’est une excellente idee que je voudrais utiliser pour notre coulage de greb. j’ai vu votre post sur approcha paille trop tard pour vous proposer de racheter votre LANCY;. J’imagine que le nouvel acquereur a deja bien utilisé la bete et peut etre serait-ilm vendeur. avez vous un suivi de l’acheteur de votre machine ? savez vous s’il serait vendeur ?
    Sinon votre blog est vraiment interressant et je m’en inspire bien,

    bonne continuation et j’espere a bientot,
    salutations,
    benjamin

  6. amc14

    Quel boulot mais quel résultat ! Bravo Juju nous sommes tous les deux très admiratifs de tes prouesses bisous

  7. HR

    Bonjour,

    Votre solution Greb a t elle bien fonctionné ? Nous aimerions avoir un retour sur la fin de la construction que vous semblez ne pas avoir eu le temps de poursuivre sur votre site :-)

    HR

  8. changement de destination

    +++ ;)

  9. Aurélien

    Bonjour,

    futur auto-constructeur sur un eco-hameau, en technique GREB, nous serions très intéressés, si bien sûr vous en avez le temps , d’avoir des retours de votre technique, afin de nous décider à procéder ainsi ou non dans le but bien entendu d’accélérer cette phase fastidieuse… S’il vous était possible de m’envoyer un petit mail ; je vous en renverrais un afin de vous poser les quelques questions que nous nous posons pour ce futur projet. Merci mille fois par avance !
    Nos amitiés.
    Aurélien.



Laisser un commentaire

Ma symphonie de coussins |
Partylite Limoges |
La boîte à malice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jojo la broc
| chez vir
| LE ROY DU CARRELAGE ESPAGNOL